Giron extérieur : présentation et réglementation

Dans un article récent, nous vous présentions les difficultés des textes réglementaires et normes définissant la mesure du giron des escaliers tournants. (distance horizontale entre le nez de deux marches consécutives, mesurée sur la ligne de foulée).

Une autre caractéristique dimensionnelle plus simple à cerner est  précisée dans les textes réglementaires pour la conception des escaliers tournants : le giron extérieur. Cela représente la distance entre deux marches consécutives, mesurée en bout de marche :

giron-exterieur

Sur cet escalier avec un fût de 170 mm, des marches de 900 mm et une rotation à 16 marches au tour, le giron extérieur est de 394 mm.

La réglementation applicable aux Établissements Recevant du Public (ERP) d’une part et le Code du Travail d’autre part, précisent que le giron extérieur des marches doit être inférieur à 42 cm pour les escaliers tournants.

Pourquoi définir une telles valeur maximale ? Parce que si l’éventail est trop ouvert, l’utilisateur ne pourra pas enchaîner  naturellement la montée ou la descente d’une volée de marches sans interruption, hésitant entre un pied ou l’autre. entre un pas ou deux, et risquera de faire une chute.

Si cette condition est le plus souvent a priori satisfaite pour les escaliers de une unité de passage,  elle s’avère contraignante géométriquement pour les escaliers de deux unités de passage soit 1.40 m, Pour cette raison, les escaliers à 2 UP sont donc le plus souvent à volée droite ou entre deux limons débillardés à grand rayon, plutôt qu’à fût central.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *