Conception d’escalier


Quelle finition pour un escalier en acier brut ?

La forme de l’escalier mise à part, il y a plusieurs ressemblances entre ces deux réalisations :

  • les escaliers ont été fabriqués et installés par nous près de Paris
  • chacun d’eux fait partie des finitions d’une construction neuve
  • et surtout, le choix de nos clients s’est porté sur l’acier brut

Un choix qui intervient souvent après la visite de nos ateliers à Villevaudé en Seine-et-Marne. A la différence des catalogues papier ou des espaces de présentation des distributeurs, on peut y voir et toucher les matières premières,  (différentes entre fers plats, ronds tubes et tôles) et voir et comprendre la fabrication de  son futur escalier sur mesure, notamment l’aspect des soudures avant et après meulage. En savoir plus

Calcul d’un escalier balancé largeur 1.60m

La règlementation pour les Etablissements recevant du public et la règlementation qui concerne les lieux de travail imposent une largeur minimum de 1.40 m pour les escaliers à deux unités de passage. Pour cet escalier balancé d’accès à la mezzanine d’un restaurant d’entreprise, le maître d’ouvrage a choisi une largeur de 1.60 m pour faciliter le passage de deux personnes. En savoir plus

Escaliers hélicoïdaux : quel sens de rotation ?

Saviez-vous pourquoi les escaliers à vis des ouvrages défensifs du Moyen Age étaient construits dans le sens des aiguilles d’une montre en montant ?
C’est pour que le défenseur, du haut de l’escalier ait l’avantage d’une plus grande liberté de mouvement de la main droite qui porte l’épée. L’assaillant, sauf si il est gaucher, est géné par le noyau central de l’escalier qui limite ses mouvements. En savoir plus

Marches antidérapantes pour la sécurité

Assurer la sécurité d’un escalier, cela passe pour les lieux publics et les lieux de travail par l’emploi de marches antidérapantes; pour l’habitation individuelle, c’est, encore une fois, affaire de choix personnel !
Voici deux exemples de traitement possible. Sur ces marches en tôle lisse themolaquée, on a choisi de mettre en nez de marche une bande antidérapante collée. En savoir plus

Conditionnement et livraison des escaliers

Une question intrigue souvent nos clients : sous quelle forme les escaliers sortent-ils de notre atelier ?
Lors de la conception de l’escalier, nous savons que nous devons généralement  le décomposer en éléments adaptés au contexte du chantier (amenée à pied d’oeuvre, manutention et transport) Cela conduit le plus souvent à conditionner les différents éléments d’un escalier sur une ou plusieurs palettes en bois qui permettent au transporteur de charger et décharger facilement. En savoir plus

Galvanisation à chaud des escaliers

Galvanisation à chaud : présentation du procédé

La galvanisation à chaud consiste à tremper des pièces manufacturées en acier dans un bain de zinc fondu à environ 450°. Cette haute température permet l’exploitation de la grande affinité des métaux fer et zinc puisqu’il se forme un alliage fer-zinc avec prédominance de zinc pur en surface. Compte tenu des exigences en matières d’environnement et de sécurité, ce travail s’effectue dans des usines spécialisées. Le délai de mise à disposition d’un escalier galvanisé sera donc un peu plus long.  Côté coût, on est le plus souvent proche de celui du thermolaquage. En savoir plus

Déterminer le giron pour un escalier tournant

La règle d’or de conception d’un escalier : 60 cm < 2H+G < 64 ou 66 cm fait intervenir la hauteur entre marches (H) et le giron (G). Par définition, le giron est la distance horizontale entre le nez de deux marches consécutives, mesurée sur la ligne de foulée. Plus simplement, j’ai l’habitude de dire à nos clients, de manière un peu impropre sans doute, que le giron ou la ligne de foulée “c’est là où on met le pied”. En savoir plus