Escalier droit


Escalier d’accès au grenier d’une longère

L’accès au grenier pour y aménager des chambres demande un escalier droit assez raide pour déboucher à l’aplomb du faîtage où la hauteur est la plus importante.

Cet escalier plutôt léger visuellement est venu remplacer un escalier en bois trop imposant. Structure en limons plats et marches caissons soudés. Le remplissage des caissons par le parquet du rez de chaussée, très bien exécuté par le menuisier sur support médium est du plus bel effet.

Les deux rampes sont en fer plat plutôt qu’en tube pour une plus grande transparence. En bas les platines de fixation de l’escalier disparaissent sous le parquet pour une meilleure finition. En haut les extrémités de la rampe sont adoucies pour éviter la pointe que formerait la rencontre de la main courante et du montant d’arrivée.

On vérifie par cet exemple qu’une exécution très simple et très soignée du thème de l’escalier droit offre un bel effet décoratif qui ne risque pas de lasser.

Passerelle d’accès à une terrasse

Pour cette micro-réalisation sur mesure dans une cour d’un quartier ancien, l’objectif de notre client était d’ “annexer” (avec l’assentiment de ses voisins) le toit du local vélo commun à l’immeuble pour en faire une agréable et calme terrasse. On remplacerait donc l’échelle qui permettait l’accès depuis la cour, en projetant une passerelle. En savoir plus

Escalier à marches en console

Pour la réalisation de ce type d’escalier à marches en console, les marches en caisson de section rectangulaire en tôle lisse sont soudées en atelier à un limon en fer plat de forte épaisseur. Lors de la pose, ce limon doit être solidement ancré dans un mur porteur (tiges filetées traversantes ou scellement par exemple). On parle ainsi d’un escalier à marches en console ou à marches en porte-à-faux ou, suivant le terme anglais utilisé dans le domaine de la construction, marches cantilever. En savoir plus

Escalier quart tournant en acier brut à Paris

Au moment de commander cet escalier, notre client était sûr de son choix : escalier en acier brut, avec contremarches en tôle lisse et un habillage par des plateaux en hêtre. Le projet : remplacer un escalier droit en bois très raide et sans rampe par un escalier avec un quart tournant en bas donc plus doux. Le tout sans toucher aux bibliothèques dans l’angle et en s’insérant au mieux dans la trémie réduite par la poutre qui longe le mur. En savoir plus

Escalier droit : mezzanine finition parquet

Construction d’une maison avec un maître d’oeuvre inventif pour une famille prête à laisser de côté certaines règles de conception des escaliers. Ici pour accèder à la mezzanine d’une chambre d’amis un escalier très raide (on devrait parler d’échelle à marches) : encombrement au sol 2.10 m pour une hauteur à monter de 2.70 m. Deux limons en tube carré sont entretoisés par les marches en tôle pliée. En savoir plus